La méthode de l'Enveloppement Relationnel Inconditionnel repose sur les principes clefs suivants :

  1. Pour éviter de générer de l'agressivité, il importe, avant tout, de repérer le besoin psychologique du patient - besoin d'attention, de compréhension, de respect, d'écoute, etc. Il est préférable que l'intention première du professionnel de santé soit d'entrer en contact avec la personne, avant d'accomplir le geste technique. En montrant au patient qu'il est d'abord là pour prendre soin de lui, le professionnel limite le risque d'une manifestation agressive. Le patient lui opposera d'autant moins de résistance que le professionnel s'est d'abord intéressé à lui.

  2. Il importe également de comprendre que l'agressivité résulte, chez le patient, d'une difficulté à mettre en mots des émotions ou une souffrance. En prenant en compte d'emblée le besoin psychologique du patient et en l'aidant à formuler ce qu'il ressent, le professionnel favorise son apaisement, limite le risque de passage à l'acte et peut ensuite proposer un compromis acceptable ou expliquer les raisons pour lesquelles il n'est parfois pas possible de satisfaire une demande immédiate.

La méthode de l'Enveloppement Relationnel Inconditionnel (ERI) vise ainsi à permettre au professionnel de santé d'entrer en empathie avec le patient pour l'aider à exprimer son ressenti et son besoin, avant toute intervention.


Article de Claudine Heslouin en collaboration avec Anne Lecerf